Premiers secours en cas de crampes: actions simples et efficaces

Les convulsions sont un phénomène assez commun, qui peut être exprimé sous diverses formes. Il peut s'agir de sensations désagréables dans les membres et de contractions musculaires assez fortes dans le contexte d'une crise douloureuse. Les premiers soins pour les crampes sont les informations que tout le monde devrait avoir. Il est particulièrement important de recevoir un briefing si vous planifiez une randonnée ou des vacances en dehors de la civilisation.

Causes de convulsions

Les crampes sont des contractions musculaires involontaires, souvent accompagnées de douleur. En termes simples, les muscles d’une personne sont tendus et, pour une raison quelconque, ils ne peuvent pas se détendre. Cette condition peut être causée par divers facteurs:

  • Fortes variations de température. Si, par exemple, le pied est abaissé fortement dans de l'eau très froide, les vaisseaux vont se rétrécir et un risque de grippage est possible. Nombreux sont ceux qui connaissent cette sensation, qui survient très souvent lorsque vous nagez dans des étangs;
  • Le surmenage musculaire. Si l'effort physique est trop important et que le corps n'a pas le temps de le supporter, les spasmes musculaires sous forme de crises d'épilepsie peuvent devenir une réponse;
  • Une forte augmentation de poids et, par conséquent, une charge sur les jambes provoque également une gêne. Cela se produit souvent pendant la grossesse.
  • Déshydratation. Si la quantité d'eau nécessaire ne pénètre pas dans le corps, des troubles circulatoires peuvent survenir, provoquant souvent des convulsions;
  • Manque de calcium et de magnésium dans le corps. En effet, leurs particules sont directement impliquées dans le processus de relaxation musculaire.
  • Certains types de maladies. Le diabète sucré ou les varices entraînent une insuffisance vasculaire souvent caractérisée par l'apparition de douleurs.

Chez les enfants, la nature des crises est légèrement différente. Étant donné que la surcharge physique ou l'augmentation rapide du poids ne sont pas typiques pour eux, la cause la plus commune est leur température corporelle élevée. Ce type s'appelle convulsions fébriles.

Pathogenèse du syndrome convulsif - Les premiers secours pour les convulsions sont nécessaires quelle que soit la cause de leur survenue.

Algorithme général pour les premiers secours en cas de crampe musculaire

Dans la grande majorité des cas, avec une crampe, il réunit les jambes, les doigts et les pieds. Les premiers soins pour les convulsions se produisent comme suit:

  • Aidez la victime à s'asseoir ou à se coucher. Cela aidera à réduire la pression sur les muscles et leur permettra de se détendre plus rapidement. Il ne vaut pas la peine de garder une personne dans une position stricte;
  • Soulage la tension musculaire. Pour ce faire, vous pouvez demander à la victime de tirer la chaussette vers elle. Si cela lui cause des difficultés, vous pouvez l'aider. Une méthode très courante est une piqûre d'aiguille, qui provoque un afflux de sang au membre. Les personnes qui rencontrent souvent ce problème la nuit déposent un chiffon humide près du lit, leur permettant de se débarrasser de la sensation contraignante désagréable;
  • Massages Il est nécessaire pour calmer les muscles et restaurer leur tonus nécessaire. Vous devez commencer par des mouvements légers et augmenter progressivement leur intensité.

Même si l'état de la victime s'est rapidement rétabli et que la douleur a immédiatement disparu, ne négligez pas le massage musculaire. Il est nécessaire pour rétablir une circulation sanguine normale.

Le massage aux crampes apaise les muscles et leur redonne le tonus nécessaire

En cas de contractions convulsives chez les enfants survenant dans un environnement très chaud, une équipe d’ambulances doit être immédiatement appelée. Et avant leur arrivée, déposez l'enfant sur une surface plane, tournez la tête sur le côté et libérez-le de vêtements serrés. Si nécessaire, donnez-lui des antipyrétiques, et si la situation devient critique, il est nécessaire de pratiquer la respiration artificielle par la bouche.

Premiers soins pour les crampes dans l'eau

Pendant la saison de baignade, le risque de convulsions augmente considérablement. Cela est dû au fait que dans la colonne d’eau, la température peut être très différente de la température de surface. Dans ce cas, les premiers secours consistent également à stimuler un afflux de sang à la jambe. Un objet pointu est le mieux pour cela. Il ne suffit pas de piquer un membre réduit avec elle. Si un tel objet n'était pas à portée de main, vous pouvez alors appuyer fortement avec votre pouce sur le point le plus douloureux ou tirer la chaussette vers vous avec force.

Si le problème survient à une certaine profondeur, il est préférable de nager jusqu’au rivage sur le dos. Donc, ce sera plus sûr.

Ainsi, lorsque vous allez nager dans un étang, vous devez avoir une épinglette régulière avec vous. Elle s'autorisera à fournir les premiers secours pour les crampes aux jambes, s'il n'y a personne à proximité. Il peut être attaché à un maillot de bain, à un maillot de bain ou à un bandeau pour ne pas perdre. Un petit échauffement et le frottement des membres avant la baignade réduiront le risque de convulsions.

Assistance médicale pour les crampes

Si les convulsions ne surviennent pas en raison de la présence de maladies, elles ne nécessitent pas de traitement médical sérieux. Au maximum, un complexe vitaminique peut être prescrit si la cause est un manque de calcium dans le corps.

Une autre chose, si la cause de la réduction musculaire est une violation grave dans le corps:

  • crise d'épilepsie. Dans ce cas, on injecte à la victime une solution de sulfate de magnésium ou de furosémide;
  • forte fièvre / fièvre. Le patient reçoit des médicaments antipyrétiques;
  • longue respiration retenant. Le patient peut se voir proposer des sédatifs.

Dans chacun de ces cas, un autre anticonvulsivant, le diazépam, peut être utilisé.

Méthodes folkloriques

Les remèdes populaires jouent un rôle positif dans le traitement des crises

Des méthodes de médecine alternative sont également souvent utilisées dans le traitement des crises. Parmi eux se trouvent:

  • Décoction à base de plantes. Vous pouvez le faire cuire à partir de calendula, rhubarbe, trèfle, adonis, camomille, tatarnik, thym. Pour ce faire, versez un verre d'eau bouillante dans une cuillère à soupe d'herbes coupées et séchées et maintenez-le dans un endroit sombre et chaud pendant deux heures. Dans le bouillon résultant, un morceau de gaze est humidifié et appliqué en tant que lotion sur une partie malade du corps;
  • Graines d'absinthe. Les graines broyées sont versées avec de l'huile végétale, de préférence de l'huile d'olive. Une fois que le remède a été perfusé pendant au moins 8 heures, il est prêt à être utilisé. Prendre un mélange de 2 gouttes par jour;
  • Les racines de l'absinthe. Une petite quantité de racines est bouillie dans un bain-marie avec un demi-litre d'eau pendant 10 minutes. Vous pouvez prendre le médicament 3 fois par jour pendant 40 grammes;
  • Teinture alcoolique sur la tanaisie ou le thym. Une quantité de 100 g d'herbe sèche est versée dans 1 litre de vodka. Exigez le mélange de guérison pendant une semaine dans un endroit sombre et frais. Après un certain temps, la teinture finie est appliquée sur les muscles des jambes et des pieds;
  • Au miel On croit que prendre 1 cuillère à soupe de miel par jour peut réduire le risque de convulsions;
  • Une recette inhabituelle suggère de mélanger du lait, du miel et des feuilles de pavot séchées et broyées. Une telle décoction peut être prise dans les 7 jours.

Tous ces remèdes naturels ont des propriétés anticonvulsivantes et sédatives. Et bien que les méthodes populaires n'aient pas prouvé leur efficacité médicale, elles jouent souvent un rôle positif dans la résolution du problème.

Prévention

Seul un médecin qualifié aidera à résoudre le problème des crises fréquentes. Il sera en mesure de déterminer la cause exacte et de prescrire le traitement nécessaire.

Les actions préventives générales non liées à des maladies spécifiques sont les suivantes:

  • Évaluation adéquate de l'activité physique. Il n'est pas recommandé d'augmenter fortement le nombre de poids soulevés, les distances de course et autres. Tout cela devrait être fait progressivement. En outre, il est important d’utiliser des chaussures de sport confortables pendant l’exercice, car des chaussures inconfortables ne feront qu’accroître la charge musculaire.
  • Maintenir l'équilibre hydrique dans le corps. La quantité de liquide consommée quotidiennement devrait être d'au moins 2 litres pour un adulte. De plus, cette quantité devrait inclure l’eau de boisson, et non les boissons sucrées, les thés, les jus de fruits. La consommation de boissons gazeuses doit être minimisée;
  • Réception de complexes vitaminiques et consommation d'aliments sains: légumes frais, fruits, lait aigre, noix. Une attention particulière devrait être accordée à l'apport en calcium;
  • Conformité avec la glycémie. Si des signes de diabète sont détectés, vous devez immédiatement consulter un médecin. Si vous avez une maladie, vous devez suivre le régime alimentaire prescrit;
  • Massages Des massages périodiques des membres, ainsi qu'une douche chaude réduiront le risque de convulsions. En même temps, il est nécessaire de masser non seulement les muscles du mollet, mais également les pieds;
  • Éviter les changements de température soudains. Dans le cas de la natation dans la nature, il est nécessaire de ne pas courir dans l'eau, mais d'y aller progressivement pour que le corps puisse s'adapter.

Ces méthodes simples de prévention vous permettront d'oublier longtemps les sensations désagréables dans les membres. Mais si la crampe a quand même abaissé votre pied, vous savez maintenant quoi faire.

Regarde la vidéo: Eau Libre. Un AVERTISSEMENT nécessaire + une mise au point sur la noyade (Avril 2020).